Partir à Cuba ? Vous y êtes enfin, ça y est !

Sachez qu’il y a aussi certaines particularités à prendre en compte, avant de partir à Cuba et une fois là-bas. Elles concernent notamment l’argent, l’eau, l’éléctricité, les communications, les pourboires, la douane, etc. Prenez quelques minutes pour vous informer à ce sujet.

Monnaie  Voyage à Cuba - Partir à Cuba : une fois là-bas - CUC

Cuba est le seul pays au monde à émettre deux monnaies officielles. D’abord, il y a le CUC ou Cuban Convertible (peso cubano convertible), qui est principalement la monnaie utilisée par les touristes et dans les magasins, restaurants, activités à destination des touristes, etc. Puis, il y a le CUP ou Cuban Peso (peso cubano), qui est la monnaie dans laquelle sont payés les salaires. A titre indicatif, 1 CUC = 20-25 CUP, selon le lieu de change. Aucune des deux ne peuvent s’acheter ou utiliser en dehors du pays, donc pas besoin de les chercher avant de partir à Cuba.

Vous pourrez vous procurer des CUC dans des CADECA ou Casa de cambio (bureaux de change), où vous trouverez le tarif le plus intéressant, car il n’y aura pas de commission. Vous en trouverez aussi dans les banques ou les hôtels, moyennant une commission. Pour chaque opération, n’hésitez pas à vérifier que le montant reçu correspond bien au montant sur le ticket. Enfin, pensez aussi à changer ou dépenser tous vos CUC et CUP avant votre départ de Cuba.

Cartes bancaires

Les cartes de débit et de crédit peuvent être utilisées à Cuba, par des Cubains ou des étrangers. Néanmoins, il est plus courant d’utiliser les dernières car les guichets automatiques n’acceptent pas toutes les cartes de débit. Les cartes de débit que vous pourrez utiliser sont : Visa, Mastercard, Visa Electron, Plus, Maestro et Cirrus, à condition qu’elles ne soient pas délivrées par une banque américaine.

Vous pourrez payer par carte bancaire uniquement dans peu de magasins et hôtels. Elles son surtout utilisées pour retirer de l’argent dans les distributeurs automatiques. L’argent rétiré sera reçu directement en CUC, selon le taux de change du jour. Essayez de demander de petites coupures car il est parfois difficile de se faire rendre la monnaie. Attention pourtant au montant à retirer. Selon le distributeur, c’est souvent limité à 200 CUC par retrait, moyennant une commission d’environ 3 %.

Eau

L’eau du robinet est potable. En revanche, nous vous conseillons fortement de boire de l’eau minérale en bouteille. Vous pourrez en acheter dans les magasins (prévoir environ 0.70 CUC pour une bouteille d’un litre et demi) et dans les restaurants ou dans les petits commerces dans la rue (prévoir environ 1 CUC pour une petite bouteille d’un demi-litre).

Concernant l’eau courante, elle reste un problème à Cuba. En effet, certains quartiers ne sont desservis que quelques fois par semaine. Vous aurez toujours de l’eau courante, tant chez l’habitant comme à l’hôtel. Cependant, il ne faudrait pas vous inquiéter si le débit est parfois assez faible.

Electricité

Le courant électrique est de 110 V et 60Hz, et le système des prises électriques est comme celui des Etats-Unis (fiches plates). Dans la plupart des hôtels et dans certaines chambres chez l’habitant, on peut pourtant trouver de prises comme en Europe et le courant 220 V. Cependant, pour partir à Cuba, nous vous conseillons donc d’apporter un adaptateur.

Communications

Le courrier est peu fiable, donc évitez-le si possible. Pour les cartes postales ou les petits souvenirs, privilégiez la rendue en mains propres, même si cela risque de gâcher l’effet surprise.

Les appels téléphoniques vers l’étranger sont assez chères. Elles coutent environ 1.20 CUC / minute, pour des appels avec de cartes prépayées, fournies par l’opérateur téléphonique Etecsa ou dans les hôtels. Cependant, elles peuvent aller jusqu’à environ 5 € / minute, pour des appels depuis votre potable français. Privilégiez plutôt les SMS en composant, dans tous les cas, le 00 et puis, le code du pays (33 pour la France), suivi du numéro du correspondant sans le 0.

L’accès Internet est toujours assez restreint sur place et le débit faible. Néanmoins, vous pourriez vous connecter dans certaines “zones Wi-Fi” des principales villes ou dans les hôtels. Il vous faudra juste une carte Nauta, d’une valeur de 2 CUC, vous donnant accès au réseau Wi-Fi pendant une heure.

Pourboire

Le pourboire est une pratique assez courante à Cuba. C’est très appréciée des prestataires, notamment les serveurs, femmes de chambre, guides et chauffeurs. Néanmoins, ce n’est pas du tout obligatoire d’en donner. Alors, c’est à vous de décider en fonction de votre niveau de satisfaction. Si vous souhaitez donner un pourboire, estimez entre 5 et 10 % de l’addition pour un serveur, environ 2 CUC par jour pour les femmes de chambre, ou entre 3 et 5 CUC par jour pour un guide. Certains bars et restaurants ont comme politique de rajouter à l’adition 10 % par concept de service. Dans ces  cas, c’est marqué dans le menu, afin de vous prévenir des mauvaises surprises. Dans ce cas-là, bien évidemment, pas besoin de laisser un pourboire extra.

Enfin, il n’y a pas de taxes à Cuba, donc toutes les factures que vous allez avoir son bien TTC.

Santé

Cuba a une relativement bonne structure sanitaire. En cas de problème, vous pourrez vous faire soigner dans les centres médicaux. Il y a d’hôpitaux ou cliniques internationales dans les principales villes du pays. Les soins sont gratuits pour les Cubains mais payant (en CUC) par les étrangers.

Les médicaments peuvent souvent manquer dans les pharmacies d’Etat. En revanche, vous aurez plus de choix dans les pharmacies internationales, bien qu’elles soient plus onéreuses. D’autre côté, si vous décidez de partir à Cuba, il y aura certainement de changements dans les habitudes alimentaires pouvant entraîner des maux d’estomac. Nous vous conseillons donc d’emporter quelques médicaments de base, comme l’aspirine, le doliprane, un antiacide ou un désinfectant, avant de partir à Cuba. Prévoyez aussi un répulsif anti moustiques adapté aux régions tropicales. Vous allez particulièrement l’apprécier avant que le soleil ne chauffe et au coucher du soleil, surtout si vous partez dans la saison humide ou si votre parcours comprend des étapes « nature ».

Sécurité

Cuba est une des destinations les plus sûres de l’Amérique latine et des Caraïbes, et bien sécurisé par la police. Cependant, en raison notamment de la crise économique qui touche le pays depuis des années, une petite délinquance se développe. Gardez toujours vos objets personnels près de vous. Laissez vos objets de valeur (passeport –une copie vous suffira pour vous balader en ville-, bijoux, etc.) dans le coffre fort de votre hôtel ou dans votre chambre chez l’habitant. Evitez de vous promener seul(e) la nuit dans de quartiers non-touristiques ou mal éclairés. Vérifiez bien le prix d’une prestation avant de la consommer, demandez le reçu et vérifiez-le, ainsi que la monnaie rendue. Fermez toujours portes et fenêtres de votre voiture et ne laissez rien de valeur à l’intérieur.

Ce sont de précautions à prendre peu importe le pays où l’on se rend, et Cuba n’est pas l’exception. Les agressions sont vraiment très rares, donc pas de raison pour s’inquiéter sur ce point.

Douane

Au départ de Cuba, on peut importer 50 cigares sans facture, qu’ils soient en boîte ou séparés. Si vous souhaitez en importer plus, vous aurez besoin de la facture correspondante. On peut également importer un maximum de 2 litres de rhum. Les œuvres d’art doivent être certifiées. Pour d’autres produits, comme le café, le miel, etc. il n’y a pas de limite douanière… pour les disques de musique cubaine non plus. Attention pourtant aux limitations fixées par la douane française avant de partir à Cuba.

Plus de particularités d’un voyage à Cuba ici.