Merci beaucoup, Yeny, pour cette expérience humaine

Merci de votre message qui reflète bien nos sentiments envers votre pays d’ origine, que nous venons de quitter avec beaucoup de regrets tant ce périple fut enrichissant malgré la barrière (toute symbolique) de la langue et les personnes que nous y avons laissé.

En priorité un grand merci à Odalys qui a très bien géré notre arrivée tardive à l’aéroport (environ 2h) et nos demandes informatives des tranferts.

Le parcours, visites et divers prévus dans le programme ont été réalisé avec brio par les intervenants et nous espérons avoir été à la hauteur de leurs attentes.

L’ Hostal à la Havanne était parfait et professionnel, seul défaut de l’hébergement : l’ escalier d’accès au lieu de vie, mais restreint au regard de l’amabilité de la propriétaire qui nous a laissé une chambre en attendant le transfert du soir, à l’ aéroport.

La Casa Particular à Vinalès : un ressenti assez négatif surtout vis-à-vis de la propriétaire qui se voulait trop accueillante tout en me « renvoyant » une image contraire plus proche du « tiroir-caisse » mais, par contre, un excellent petit-déjeuner et les meilleurs ananas de notre séjour ! En résumé, seul lieu où je n’est rien laissé…

La Casa Particular à Playa Larga : super lieu, Maure est très humaine et proche des animaux avec une rencontre remarquable et attachante avec Billy (j’ai longtemps eu des chiens et j’en garde encore pour les amis). Seul bémol, et de taille, Maure a oublié de nous aviser de notre repas du soir, excellent, accompagné du concert des moustiques qui nous ont laissé beaucoup de souvenir ! Je reste persuadé que Maure le savait… mais, peut-être, elle a pris le risque pour nous faire plaisir.

La Casa à Trinitad : des vrais pros de l’accueil (caméras pour la sécurité/gestion de la Casa, Carte de visite avec plan de situation, on vous demande si vous désirez que l’on change les draps, etc.) et bien située pour déambuler dans cité. Excellente réactivité en cas d’oubli de clé aux chambres, grâce aux caméras ! bon petit déjeuner.

L’ Hostal à Remedios : très bon accueil malgré un « cour de froid à la gorge » de Maria Téresa, malheureusement il n’y avait plus de piscine… Par contre, sa Maman (je suppose) nous avait préparer un super, excellent repas local à un prix très honnête (meilleur plat de crabe, et de loin, de notre séjour) dans le patio, terminé, le lendemain avec un petit-déjeuner copieux de la meilleur facture. Cette casa, au décor désuet ou vieillissant, méritait le détour ainsi que notre passage au « Louvre » le soir !

L’ Hôtel à Varadero : bon accueil, personnel professionnel et sympathique qui sont devenus des proches au fil du court séjour. Les chambres mériteraient une modernisation (trop de bruit de la rue en nocturne et porte d’accès avec des intersistes. Passage nocturne aux café des Beatles, Catamaran (nous aurions du prendre l’option pour connaître Tannya !

J’en arrive au côté humain : vous avez dans vos « prestataires de service » des personnes inoubliables !

     – Maylin : une Princesse, (comme vous m’aviez prévenu j’étais prêt !) douce, sensible, réservée ; elle m’a fait beaucoup pensé à ma fille qui est à peine plus âgée. Nous avons beaucoup échangé et j’en retire énormément de richesses. Je lui souhaite du fond du cœur, pleine réussites et joies dans son parcours de vie.

     – Duviel : un Seigneur, un hidalgo qui au fil de notre parcours a perdu des pièces de son armure et moi aussi. On c’est senti proche aussi malgré la barrière de la langue. Prévenant, veillant sur nous, blagueur, je ne lui ai jamais avoué que nous avions une passion commune en l’automobile ! une vrai rencontre aussi…

     – José de l’Hostal à La Havane : un Prince, nous a bien accueilli à notre arrivée tardive et toujours aux petits soins du client. J’espère d’avoir été à la hauteur de ce que l’on pouvait lui apporter  et nous avons été tous heureux de le revoir lors de la dernière nuitée ; une vrai leçon de vie dans un milieu difficile.

En conclusion : bien sûr que je vais recommander votre agence à mes connaissances, même si cela sera très difficile de revenir à Cuba.

Merci beaucoup Yéni pour cette expérience humaine de votre beau pays qui ne demande, ainsi que ses habitants, qu’ à s’épanouir !

Pierre, Brigitte, Sandrine, Marie-Claude, Jérôme (2019)